Trois Centres de Santé Communautaires

Trois Centres de Santé Communautaires -CSCOM- fonctionnent actuellement: Lemba Imbu, Nkandu III (Inkisi) et Kingantoko.
Qu'est-ce qu'un CSCOM ?  
Un CSCOM est un Centre de Santé Communautaire qui fournit les soins de santé de base. Il réfère les cas plus complexes à un Hôpital Général de Référence, et assure la continuité des soins. Son personnel se compose d'infirmiers, avec un administratif et un technicien de laboratoire.

Il distribue des médicaments génériques et participe à des actions de santé communautaires exécutées par des bénévoles. La communauté est engagée dans la politique et la gestion du CSCOM, qui couvre une Aire de Santé de 5000 personnes en zone rurale ou 10-15000 en zone urbaine, dans un rayon d'environ 5 km.

SDIA (Susila Dharma International Association), SD Canada, la Fondation de la Famille Buchan et d'autres donateurs incluant SDFE soutiennent SD RDC pour faire fonctionner plusieurs CSCOM en RDC.
Le premier CSCOM a ouvert ses portes en RD du Congo!  
Le Centre de Santé Communautaire pilote de Lemba Imbu soutenu par la Fondation de la Famille Buchan et de nombreux autres donateurs, incluant SDFE, a ouvert ses portes le 27 Juin 2012. Malgré le manque de médicaments et de mobilier, l'équipe de SD RDC a réussi à ouvrir le centre avec succès.

SDFE a contribué des fonds pour acheter les médicaments pour assurer un stock complet pour les six premiers mois de fonctionnement, plus un groupe électrogène pour complémenter l'énergie produite par les panneaux solaires existants.

Il est intéressant de noter que la puissance moyenne nécessitée par le Centre n'est que de 1 kW, sauf pour un stérilisateur qui demande 2,5 kW.

Une des leçons tirées des difficultés que nous avons rencontrées était l'importance du travail avec la communauté, qui avait été sous-estimée, aussi bien que le temps nécessaire pour le faire correctement. En résultat, le principal défi jusqu'en Décembre est d'élargir l'utilisation du centre afin qu'il devienne complètement auto-suffisant financièrement.

En Août, le taux d'utilisation approchait les 5% et s'élevait, mais reste encore faible comme l'objectif est un taux de 50%. Depuis, une stratégie a été développée pour accroître l'utilisation du centre en incluant des activités de l'équipe de santé et des animateurs communautaires bénévoles.

SD RDC remarque qu'à mesure que la réputation de qualité du centre se répand, les patients viennent de plus en plus loin pour obtenir ses services. Avec la mise en œuvre de la stratégie, et plus de travail de promotion des adhésions à la mutuelle de santé, l'équipe a confiance que le centre devrait être capable de couvrir ses frais de fonctionnement pour Décembre.

Le CSCOM de Nkandu III a ouvert ses portes en Avril 2013  
Après la période de formation et de conscientisation avec la coopération des autorités locales de santé sur le concept de cogestion communautaire, qui fait partie de la méthodologie de SDIA et SD RDC.

Un accord très favorable a été réalisé avec les autorités locales, qui esquisse l'assistance en termes de médicaments, de matériel et de services qu'elles sont prêtes à fournir, dans la mesure du possible, au nouveau CSCOM, qu'elles considèrent comme répondant à un besoin-clé de la communauté et qu'elles avaient déjà identifié.

partenaire
Fondation de la Famille Buchan - SDIA - SD Canada - SDFE - SD RDC
emplacement
RD du Congo  
ANNÉE
2012 - 
Le Centre de Santé de Kingantoko ouvre ses portes  
Le troisième CSCOM est celui de Kingantoko, dans une région agricole proche de Kinshasa. En Août 2012, SD RDC a organisé deux réunions avec les autorités de santé de l'aire et qui ont accepté en principe le concept d'un CSCOM, le bâtiment étant la propriété de SD RDC et le centre cogéré avec la communauté, SD RDC et la zone de santé fournissant des services généraux de supervision et tous les besoins qu'il leur est possible.

La réalité des soins de santé dans cette aire est très inquiétante, et le centre de santé géré par l'état est dans un état de délabrement total, sans fournitures ni matériel adéquats. La Zone de Santé de Massa, qui est responsable de Kingantoko, vient de signer un Protocole d'Accord avec SD RDC.

Le 13 Octobre, l'équipe de santé de SD RDC a débuté les ateliers de sensibilisation et de formation avec les autorités de santé locales, ce qui représente les premières étapes de la création du CSCOM qui devrait être ouvert à la fin-Décembre 2012.

Le CSCOM de Kingantoko a finalement ouvert ses portes au public le 31Août 2013, après de nombreux retards dus à l'indisponibilité des travailleurs et à des fluctuations massives des prix ainsi qu'une période où le ciment avait pratiquement disparu du marché à cause de restrictions d'importation imposées par le gouvernement. Malgré les retards, c'est la plus belle construction des trois centres, et Paul Roberge, de SDIA/SD Canada et spécialiste du BTP, a été très impressionné par la qualité du travail.

Kingantoko est la plus grande structure des trois CSCOM – avec 400 mètres carrés de surface, et selon les mots des officiels de santé locaux que nous avons rencontrés, est "le Joyau de la zone de santé – la meilleure infrastructure de santé à des centaines de kilomètres à la ronde". Tandis que les travaux de construction du deuxième bâtiment sont en cours d'achèvement, le premier bâtiment est complètement opérationnel avec des accouchements et, au moment de la visite de SDIA, une large campagne de vaccinations était en cours à partir du CSCOM.

Le centre a l'air d'être au milieu de nulle part, mais des officiels de santé ont expliqué que le CSCOM de Kingantoko est devenu pour eux la plaque tournante des activités de santé, couvrant quelques 2000 kilomètres carrés de villages et hameaux ruraux. Pour la campagne massive de vaccinations qui avait lieu, c'était le seul centre de santé qui avait l'électricité pour conserver les vaccins au froid. Les gens des villages jusqu'à 10 kilomètres du centre sont venus faire vacciner leurs enfants. Au-delà de 10 kilomètres, des équipes mobiles d'infirmiers apportent les vaccins aux endroits éloignés, où les vaccinations se font de porte à porte.

Le Comité de Santé de la communauté (COSA) était aussi exubérant que les officiels locaux de santé à propos du centre qui, à ce qu'ils disent, est quelque chose qu'ils n'auraient jamais pu imaginer. La communauté a été jusqu'à ce jour intimement impliquée dans tous les aspects du travail, et quelques mères de la communauté sont venues pour nettoyer bénévolement, juste pour être dans la fraîcheur des murs du centre.

Le Dr. Jean Mayembe, de l'équipe de SD RDC, qui était présent pour former les travailleurs de santé à mener la campagne de vaccinations, a fait la démonstration de l'utilisation d'un nouveau système de test rapide de la malaria qui diagnostique la présence de la maladie en deux minutes. Ce kit est distribué aux centres de santé participants comme faisant partie de la campagne gouvernementale anti-malaria mise en œuvre dans tous les CSCOM.